Christine Lagarde veut que les banquiers puissent être tenus responsables de leurs actes.
 

La directrice générale du FMI a assuré que les banquiers devaient être "tenus responsables" de leurs actes en cas de malversations, alors que le système actuel leur permet souvent d’échapper aux poursuites en payant une amende.

Votre opinion

Postez un commentaire