L'aéroport d'Orly est notamment touché par une grève des contrôleurs aériens.
 

Le trafic aérien est réduit d'un tiers à la mi-journée ce lundi dans les aéroports de Marseille et Orly, en raison d’un grève des contrôleurs aériens entamée dimanche.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • fassi49
    fassi49      

    C'est trés simple : les fonctionnaires et assimilés (SNCF, RATP....) bénéficiant de l'emploi à vie ne devraient pas avoir le droit de grève !

  • sortilege
    sortilege     

    c'est grave quand de pauvres smicards en sont réduits à faire grève malgré le manque cruel d'argent !!!!!!!!! espérons que les restos pourront leur donner un coup de main .

  • queenmum
    queenmum     

    Marre des grèves : on est coincé pour aller travailler par des manifestants, On est coincé pour partir en vacances par des grevistes...

  • queenmum
    queenmum     

    Les grèves répétées ,en France, sont aussi responsables du nombre de touristes qui diminue.

  • Constantino3
    Constantino3     

    Cela fait longtemps que je ne vais plus a Paris et que je ne transite plus dans ses aeroports afin de ne pas etre piege dans les greves.

  • beaudolo
    beaudolo     

    A enfin une grève, cela commençait à bien faire des journées sans grève ça nous ressemble pas à nous français, recordman du monde de la grève! en plus chez les salariés les plus avantagés de france et surement d'Europe!

    queenmum
    queenmum      (réponse à beaudolo)

    D'accord avec vous.
    Certes ils ont de grandes responsabilités, mais ils sont bien payés.
    Prendre les usagers en otages encore une fois, c'est pousser le bouchon un peu loin !

    beaudolo
    beaudolo      (réponse à queenmum)

    Ah, j'oubliais, le capitaine de l'armée de terre n'est pas syndiqué et il n'a donc aucun pouvoir de nuisance!!!!!!

    beaudolo
    beaudolo      (réponse à queenmum)

    Il y en a beaucoup d'autres qui ont de grande responsabilités mais qui sont nettement moins bien lôtis et pas seulement en salaire. Prenez , par exemple, le cas d'un capitaine de l'armée de terre qui part en opération contre AQMI dans le désert malien, il n'a ni le confort des contrôleurs aériens, il ne fait pas 35h00 par semaine mais bien 24x7=168 heures par semaine et il a entre les mains la vie de ses 130 hommes et je m'arrête là, je n'évoque pas les perturbations qu'engendre un tel métier au niveau se sa vie de famille!!!

Votre réponse
Postez un commentaire