En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Changement climatique et productivité agricole
 

La revue scientifique "The Lancet" vient de publier une étude évaluant l'impact du réchauffement climatique sur la productivité agricole. Une nouvelle menace pour les pays du Sud. 

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • roberton
    roberton     

    Il n’y a pas que climat pour baisser la production agricole. Au XX siècle la production mondiale d´aliments a augmenté de 600%. Et la population en conséquence est passée de 1,7 à 6,8 milliards. Dans l´agriculture, le pétrole et le gaz servent à fabriquer les engrais, 180 millions de tonnes de fertilisants (N-P-K)) et les phytosanitaires indispensables à l'agriculture moderne. Sans eux, les rendements s'effondrent. Dans les 20 ans nous passerons le pic de production de phosphore qui n’a aucun remplaçant. Nous utilisons aussi du diésel (100 à 150 litres pour ha/an pour planter, traiter et récolter) pour la mécanisation, oubliez le tracteur électrique. Dire que nous voulons un monde durable, c’est possible avec 1 ou 2 milliards d’habitants, mais ce sera le retour en 1800 avant la révolution industrielle. Même sans être un modèle d´efficience économique, il suffit de regarder la Corée du Nord où la production agricole a diminué de 40% avec la fin de l´aide soviétique (plus d´engrais et pétrole) entrainant une disette qui a tué 2 millions de personnes pour imaginer le futur de l´humanité sans pétrole et gaz. La technologie ne sauvera personne puisque elle totalement dépendante des matières premières et de l’énergie en voie de raréfaction.

Votre réponse
Postez un commentaire