Selon tous les experts, il est indispensable de prévoir dans son contrat les cas d’une destruction ou d’un endommagement des serveurs où sont hébergées les données.
 

Les clauses de transférabilité et de réversibilité doivent être négociées avec soin pour éviter des déconvenues lorsque vient le moment de changer de gestionnaire des données et applications.

Votre opinion

Postez un commentaire