× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Mis à jour le
Le professeur Alain Carpentier, père du coeur artificiel que développe aujourd'hui la société Carmat.
 

L'inventeur du cœur artificiel, le professeur Carpentier, impute la mort du premier patient transplanté à un "court-circuit", dans le JDD ce 16 mars. Carmat, qui fabrique la prothèse, parle de simple "hypothèse".

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • look165
    look165     

    L'explication est ailleurs, car sur un matériel de cette technologie, un court-circuit c'est impensable, même pour un débutant.

Votre réponse
Postez un commentaire