L'encyclopédie est libre, mais pas sans contrôle. Déjà, en 2013, 250 comptes ont été fermés pour avoir publié des informations contre rémunération.
 

En accédant au statut de source mondiale d’informations, l’encyclopédie en ligne est devenue une activité lucrative pour des entreprises de communication chargées d'embellir l’image de célébrités ou d’entreprises. La fondation a fermé 381 comptes impliqués dans ce réseau.

Pascal SAMAMA

journaliste

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire