Uber tente de trouver des solutions avec ses chauffeurs.
 

La plateforme de VTC accepte de rogner ses marges ou augmenter ses tarifs auprès des consommateurs, à une condition : que le reste du secteur fasse de même.

Votre opinion

Postez un commentaire