× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
">
Selon la presse chinoise, plusieurs dirigeants de China Unicom, que Chang Xiabing a dirigé avant de prendre la tête de China Telecom, auraient accepté sexe et argent en échange d'interventions sur des négociations de contrats.
 

Nommé en septembre dernier, Chang Xiaobing, PDG du 3e opérateur de télécommunication en Chine, a été contraint de quitter ses fonctions pour de "graves violations de la discipline". La presse chinoise affirme qu'il serait même déjà sous les barreaux.

Votre opinion

Postez un commentaire