× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Mis à jour le
L'avion de transport militaire européen a été livré en 12 exemplaires.
 

L'armée française va continuer à utiliser ses A400M jugeant ne "pas avoir d'éléments à ce stade" pour les immobiliser. Après l'Allemagne, la Grande-Bretagne, la Turquie, la Malaisie annonce à son tour avoir décidé de cesser les vols le temps d'en savoir plus sur les causes de l'accident.

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • valgego
    valgego     

    Principe de précaution à la française , on laisse voler des avions dont la fiabilité n'est pas établie , on surveille 68 millions d'habitants pour 3000 terroristes potentiels , un ancien président comme un criminel , sans pour autant depuis plus de trois ans trouver un motif de condamnation , on affiche le Wanted des victimes ,pour mieux laisser filer les coupables , et l'on se gargarise de l'esclavagisme d'il y a deux siècles pour ne pas voir celui du XXIème , sous nos yeux en Afrique . ,

Votre réponse
Postez un commentaire