Après sa première cotation, l'action Facebook avait perdue environ 50% de sa valeur comparé à son prix d'introduction de 38 dollars. Aujourd'hui, elle vaut trois fois plus.
 

Des investisseurs institutionnels et individuels qui ont acheté des actions Facebook en mai 2012 accusent le réseau social de leur avoir dissimulé les risques associés à la monétisation de l’offre mobile.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire