philippe martinez
 

"Le gouvernement et le Premier ministre font du chantage", a estimé ce jeudi le secrétaire général de la CGT. Plus tôt dans la matinée, Edouard Philippe s'est dit "ouvert" à la reprise d'une partie de la dette par l'Etat mais en l'échange de contreparties. 

Votre opinion

Postez un commentaire