Mis à jour le
Les associations portant plainte contre Samsung pointent aussi l'utilisation de benzène et de méthanol dans ses usines chinoises, qui "aurait causé des maladies incurables chez plusieurs employés".
 

Deux associations ont annoncé qu'elles déposaient une plainte à Paris pour pratiques commerciales trompeuses contre Samsung et sa filiale française, dénonçant "des violations des droits humains" dans les usines chinoises du géant de l'électronique coréen. Celui-ci dit appliquer une tolérance zéro vis-à-vis du travail des enfants.

Votre opinion

Postez un commentaire