50% des 475.000 clients américains concernés par le scandale des moteurs truqués à fait savoir à VW qu'ils préfèrent le remboursement à la réparation.
 

Contraint par la justice américaine à retirer du marché 85% des véhicules équipés d'un moteur truqué avant septembre 2018, Volkswagen a proposé aux clients américains le rachat ou la réparation. 50% ont opté pour la première option.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire