Une grève d'une semaine avait été menée fin juillet par les hôtesses et stewards de la compagnie.
 

La rencontre entamée mercredi matin vise à établir une méthode et un calendrier pour les futures négociations autour de l'accord collectif, sans discuter de son contenu.

Votre opinion

Postez un commentaire