Édouard Philippe
 

Dans un entretien accordé au Monde, le Premier ministre réexplique que la compagnie ferroviaire ne sera pas privatisée. "La loi sera sans ambiguïté", a-t-il déclaré.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire