Cette découverte a valu à Antoine Cully d'être publié dans la revue Nature a seulement 26 ans.
 

Jusqu'à aujourd'hui, une panne sur un robot nécessitait une intervention humaine. Et s’ils se trouvaient dans l’espace ou des zones très dangereuses, il fallait se résoudre à l'abandonner. Une équipe de chercheurs pilotée par un Français a trouvé une solution.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire