La patronne d'Engie, Isabelle Kocher, hésite à rester dans le projet de gazoduc Northstream2.
 

Donald Trump s’oppose au gazoduc North Stream2 auquel le groupe français participe. Engie ne veut pas s’exposer aux sanctions américaines mais veut soigner sa relation avec les russes et Gazprom.

Votre opinion

Postez un commentaire