En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Un professeur de philosophie de Princeton a publié le CV de ses échecs. C'est le travail qui lui a apporté le plus de reconnaissance à ce jour !
 

C'est ce qu'a fait Johannes Haushofer, un professeur de psychologie de l'université de Princeton. Et c'est la publication qui, de tout ce qu'il a produit dans sa carrière, lui a rapporté le plus d'attention.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • MaintiGame
    MaintiGame     

    On ne peut pas devenir performant si l’on n’a jamais connu d’échecs. L’échec à deux résultats : soit rendre plus fort, soit rendre moins fort. L’échec ne peut être positif que dans une société qui valorise la prise de risque, malheureusement la société Française n’est pas encore prête!

  • MaintiGame
    MaintiGame     

    On ne peut pas devenir performant si l’on n’a jamais connu d’échecs. L’échec à deux résultats : soit rendre plus fort, soit rendre moins fort. L’échec ne peut être positif que dans une société qui valorise la prise de risque, malheureusement la société Française n’est pas encore prête!

Votre réponse
Postez un commentaire