La ministre de la Santé pointe du doigt la responsabilité de Lactalis

Mis à jour le
Agnès Buzyn.jpg
 

Tout en saluant les excuses de Lactalis dans l'affaire du lait contaminé, la ministre de la Santé ajoute, dans un entretien au Parisien, qu'elle n'est "pas sûre que cela soit suffisant s'il y a eu des défauts dans la chaîne de surveillance". Elle s'étonne aussi du non-retrait de lots signalés dans des pharmacies et deux hôpitaux.

Votre opinion

Postez un commentaire