Facebook
 

Le patron du réseau social Mark Zuckerberg reconnaît ses erreurs dans la chasse aux contenus problématiques mais promet d'y remédier en 2018.

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
Votre réponse
Postez un commentaire