Les joueuses lyonnaises (ici Louisa Necib) gardent une courte avance sur le PSG au championnat.
 

Le football féminin se développe rapidement. Et comme chez les hommes, le PSG, très puissant financièrement, tente de prendre le pouvoir. Seul l'Olympique Lyonnais semble capable de lui résister.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • pasivite
    pasivite     

    tout est dit " très puissant financièrement" vive le sport du fric

Votre réponse
Postez un commentaire