Mis à jour le
44 % des entreprises françaises craignent d'être victimes de cybercriminalité dans les 24 prochains mois.
 

Selon une étude publiée mercredi 19 février, les entreprises déclarent de plus en plus de fraudes dont elles sont victimes. Les cas les plus répandus sont le détournement d'actifs, la cybercriminalité et la fraude comptable.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire