Xavier Niel avait déjà investi à titre personnel dans les télécoms italiens.
 

L'Union européenne a donné son accord à la fusion entre Wind et Tre, dans la mesure où cette concentration allait de pair avec l'entrée d'Iliad sur le marché italien. Les consommateurs italiens auront donc toujours le choix entre quatre opérateurs.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire