Free dispose d'un patrimoine de fréquences inférieur à celui de ses concurrents et attend un rééquilibrage en sa faveur.
 

Le régulateur des télécoms peaufine la procédure de mise aux enchères des fréquences 700 MHz, dites "en or". Free serait assuré d'obtenir un lot comme ses trois grands rivaux.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire