En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Fusion EADS-BAE : vers un géant de l’aéronautique ?
 

Le groupe aéronautique européen EADS négocie une fusion avec son concurrent britannique BAE Systems. Le rapprochement des deux entreprises signifierait un groupe de 225 000 salariés pour 73 milliards d’euros de chiffre d’affaires, loin devant l’américain Boeing.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire

13 opinions
  • ercrauw
    ercrauw     

    Que pourrions-nous attendre de cette union quand on connaît les liens tres étroits des anglais avec leur maître américain.Rien de bon pour l'avenir assurément.Les affaires ne sont pas notre domaine de prédilection et leur industrie,nous pouvons nous en passer!

  • magneto
    magneto     

    si il y a bien une une alliance a éviter c'est bien celle-ci . les anglais ne sont pas nos amis ne l'ont jamais été et ne le seront jamais .a quoi bon cette alliance si ce n'est donner le pouvoir a notre ennemi ? l’Europe ce fait sans eux et a fortiori avec leurs bâtons qu'ils savent si bien nous mettre dans les roues . ils me font penser a un coucou qui niche dans le lit des autres et dégages l'habitant une fois installé . EADS est a Toulouse et doit rester a Toulouse .intégrons dassault et ses filiales qui semble bien plus intègre a l’Europe dans une branche spécifique capable de développer et d'exploité toute technologie a condition d'avoir les fonds et faisons en sorte de développer les acquis techniques précieux de cette entreprise qui ne demande qu'a être exploité.ceci me semble bien plus sage et stratégiquement a long terme bien mieux placé vue le contexte géopolitique .

  • ZEF-029
    ZEF-029     

    Le cocu de l'histoire sera dans ce cas Serge Dassault et son invendable Rafale .
    Que deviendra le projet de drône BAE/Dassault ?
    Le gouvernement anglais va-t-il continuer à acheter des avions et hélicoptères américains?
    Les anglais pro-américains ne seront pas des alliés fiables,cette association est contre nature politiquement. Je pense que ni les gouvernements Français ou allemands ne seront pour un tel rapprochement. Un ménage à trois est ingérable. Les anglais deviendraient de fait majoritaire chez AIRBUS,c'est impossible à envisager. Que deviendra la branche hélicoptère, à l'ATR Franco/Italien ? BAE est en plus partenaire de Boeing dans le programme du F35 qu'il a commandé . Peut-on croire que BAE peut continuer a jouer contre les Européens en intégrant EADS ? Ce mariage est impossible dans ces conditions .

  • le chat bleu
    le chat bleu     

    Bien sur.Airbus n'est pas seulement Français, il est Européen et les Britanniques en ont une part non négligeable.les Britanniques sont avec les Etat Unis , les Russes et les Français les seuls à savoir faire des réacteurs d'avion.Ils préfèrent et de loin s'allier avec les Français plutôt que risqué de se faire bouffer pas le consortium boeing.

  • CHTI333
    CHTI333     

    Il est vrai ,que negocier avec les milieux anglo-saxons ,amene toujours ces derniers a remporter la mise . Les Affaires ce n est pas dans la culture Francaise .Nous avons été des paysans longtemps ,alors meme que les anglo-saxons etaient deja et sont encore ,des industrieux . Nous sommes merveilleusement le Pays de la futilite et non pas de la reflexion et de la curiosite utilitaire . Tous comptes faits , nous sommes Legers .

  • jako121
    jako121     

    C'est encore un accord de dupe sur le dos des français.
    Je vous rappelle que l'airbus est à l'origine un programme Aérospatiale donc Français, que petit à petit d'autres pays européens sont entrés et que la France n'est plus "propriétaire". Un accord avec Bae diminuera encore son actif. Sans vouloir se replier sur soi il faut éviter d'entrer dans un système perdant systématiquement.
    Il ne faut pas oublier que toutes les entreprises françaises vendue à l'étranger se sont faite piller avant d'être tout simplement fermer.

  • Pascal91700
    Pascal91700     

    ...........

  • Goldorate
    Goldorate     

    Photographie de mirages 2000 Dassault systemes. BAE systems participe a la fabrication de l'eurofighter Typhoon ou encore de l'AV-8B Harrier II, etc. Soyez precis pour les novices en aeronautique.
    Cordialement.

    PS: pas d'accents, clavier qwerty

  • JOSS22
    JOSS22     

    Allez, et la crétinerie continue... Je cherche toujours la pertinence pour un Pays de vendre aux étrangers du matériel militaire, obligatoirement dernier cri, sinon cela n'intéresserait pas les clients, qui ne sont pas assez stupides pour investir dans du matos dépassé et inefficace pour faire face à un ennemi potentiel! A ce jeu débile, un jour on vendra ce type de matos à des barjots qui s'en serviront pour nous foutre sur la gueule, d'ailleurs je remarque déjà notre impuissance notoire, malgré un budget militaire de 40 Millards €, des chars avalant 1000 litres/h de gas-oil, des rafales à 35.000€/h, des porte-avions, des satellites et tout le tralala, de régler leur compte à une poignée de bédouins pouilleux en pick-up Toyota, et qui, armés de pétoires et de couteaux à saigner les poulets, exigent 90 millions € de rançons pour libérer leurs otages!!...

  • smartiz
    smartiz     

    c'est surement, une bonne chose, c'est prevoir l'avenir a moyen therme, a savoir, la montée en puissance de la CHINE, en aeronautique. un rapprochement avec BOEING, est souhaitable, vu que beaucoup d'entreprises travaillent déja, avec les deux

Lire la suite des opinions (13)

Votre réponse
Postez un commentaire