Les quatre nouveaux satellites de Galileo devront être transportés par la fusée Ariane 5 quasiment jusqu'à leur orbite finale, à 22.900 km d'altitude.
 

La mise sur orbite, réussie ce jeudi 17 novembre, de quatre satellites de plus permettra à la "constellation" européenne d'offrir ses premiers services de géolocalisation fin 2016, 17 ans après le lancement du programme par Bruxelles.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire