× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Mis à jour le
Si les bourgeons ne repartent pas d'ici juin dans la vignes, la filière viticole bordelais accusera alors une perte d'1,5 milliard de chiffre d'affaires.
 

Une série de mesures vont venir en aide aux viticulteurs bordelais victimes de deux nuits de gel en avril. Si les bourgeons ne repartent pas d'ici juin, la prochaine vendange sera amputée de plus de 50% en volume, soit une perte d'1,5 milliard d'euros, selon l'interprofession.

Votre opinion

Postez un commentaire