General Electric: un groupe très implanté en France qui pourrait racheter Alstom

Mis à jour le
GE emploie plus de 10.000 salariés en France.
 

Si une fusion entre l'Américain et Alstom s'avérait réellement sur les rails, le gouvernement aurait du mal à s'opposer à la cession du fleuron français, car GE est bien trop important pour l'économie nationale.

Votre opinion

Postez un commentaire