Mis à jour le
Carlos Ghosn s'est toutefois dit prêt à mettre en oeuvre ce label, si le consommateur y tient.
 

Le patron de l'alliance Renault-Nissan a jugé, ce mardi 28 mai, qu'afficher un label made in France sur les véhicules produits par le constructeur dans l'Hexagone, n'était "pas très efficace" sur un plan marketing. Toutefois, il est prêt à mettre en œuvre cette initiative si elle plait aux consommateurs.

Votre opinion

Postez un commentaire