Uber refuse de négocier sous pression
 

Les représentants des VTC ont annoncé une "trêve" afin de pouvoir rencontrer les dirigeants d'Uber. Plus tôt dans la journée, le groupe californien avait dénoncé "les actes de violence" perpétrés par certains chauffeurs de VTC.

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Elmin44260
    Elmin44260     

    Bas zut alors, l'ubérisation c'est pas l’eldorado économique qu'on nous a pourtant temps plébiscité.
    L'avenir du travail précaire sans aucune contrainte, vous êtes votre patron sans aucun recours ni protection contre votre maitre Uber...

Votre réponse
Postez un commentaire