En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le contrat des panneaux publicitaires parisiens, annulé par le Conseil d'Etat, représentait 1% du chiffre d'affaires annuel de JCDecaux.
 

JCDecaux voit son étoile pâlir dans sa "vitrine" historique. Après la perte du marché du Velib, l'afficheur a dû encaisser l'annulation du contrat sur les panneaux publicitaires parisiens. À l'international, le groupe a certes gagné des contrats. Mais certains analystes estiment qu'il a dû réduire ses marges pour l'emporter.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire