En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Selon le financier, ce sont les sociétés qui doivent lever des montants démarrant à 20 millions de dollars qui risquent d’en pâtir le plus.
 

Invité sur BFM Business à l’occasion de la journée Innovation France-Israël, l’ancien associé de Xavier Niel estime que le temps est compté pour les entreprises survalorisées. Leur chute sera brutale et aura de lourdes conséquences pour les start-up.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire