JPMorgan a réduit de 400.000 à 5.000 le nombre de sites sur lesquels apparaissent ses annonces, sans réduire l'efficacité de ses campagnes.
 

La première banque américaine a divisé par 80 le nombre de sites internet où apparaissent ses annonces, avec un succès qui risque de faire des émules dans le monde de la publicité.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire