Le groupe dirigé par François-Henri Pinault accuse Alibaba d’avoir organisé un "écosystème" encourageant la vente en ligne de produits contrefaits.
 

L'industriel français du luxe (YSL, Gucci,...) a porté plainte aux Etats-Unis contre le géant chinois de l'e-commerce, qu'il accuse d'inciter à la contrefaçon. Alibaba s'en défend.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire