× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
">
Stand de l'éditeur de jeux vidéo japonais Konami à Los Angeles, le 16 juin 2010.
 

Il ne fait pas bon travailler chez l'éditeur de jeux vidéo japonais. Selon des témoignages recueillis par la presse nipponne, les salariés sont traqués, mutés du jour au lendemain ou licenciés pour un "like" sur Facebook...

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire