× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER

L'Allemagne laisse filer ses robots industriels Kuka sous pavillon chinois

Après la décision de l'allemand Voith d'apporter ses parts, le chinois Midea dispose d'au moins 38,6% du capital de Kuka.
 

Déjà actionnaire à hauteur de 13,5%, le chinois Midea récupère 25% des parts d'un actionnaire allemand du fabricant de robots Kuka. Pour rassurer les autorités outre-Rhin, le futur propriétaire a pris des engagements.

Votre opinion

Postez un commentaire