Les salariés victimes de bore-out se sentent dévalorisés et surtout culpabilisent d'être payés à ne rien faire.
 

Une surcharge de travail et de stress peut conduire les salariés au burn-out. Mais à l'inverse, occuper un poste où l'on n'a rien à faire de sa journée peut aussi mener à un épuisement physique et moral. Au point qu'un salarié a décidé d'attaquer son ancien employeur pour bore-out.

Votre opinion

Postez un commentaire