L'EPR de Flamanville risque d'accuser un nouveau retard
 

L’Autorité de sûreté nucléaire doit rendre dans les prochaines semaines son avis sur les défauts de soudures du réacteur. Des réparations semblent inévitables. Le chantier pourrait encore accuser un délai d’au moins deux ans.

Reporter

Votre opinion

Postez un commentaire