Renault et Nissan souhaitent rééquilibrer leur alliance
 

Le gouvernement a proposé au constructeur de limiter ses droits de vote dans le constructeur pour apaiser les tensions avec Renault, rapporte Reuters ce vendredi 13 novembre. Ce qui n'a toutefois pas convaincu les dirigeants de l'entreprise.

Votre opinion

Postez un commentaire