L'État restera le premier actionnaire d'Engie
 

Au terme du processus de cession, l'Agence française des participations de l'État a annoncé avoir vendu 10 millions d'actions de plus qu'annoncé.

Votre opinion

Postez un commentaire