En 2014, Abdelmalek Sellal, Premier ministre d'Algérie, inaugurait avec Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, l'usine d'assemblage de Oued Lielat, au sud d'Oran.
 

En dix mois, le constructeur français a vendu autant de voitures en Algérie qu'en deux mois en France. Avec la Symbol désormais assemblée à Oran, Renault a conforté son titre de marque préférée des Algériens avec une part de marché de 33%.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Zero de conduite
    Zero de conduite     

    La France sans les Français, le secret du succès? (je sens que je vais me faire incendié)

  • normand
    normand     

    ce n'est pas une reusite ce la fair 5 fois moins qu'en france

  • Pseudome
    Pseudome     

    Ils devraient tous acheter à l'entreprise en Algérie ... ça viendra, une question de temps, de confiance, d'informations ...

    lacontesse
    lacontesse      (réponse à Pseudome)

    Je ne comprend pas ce que vous voulez dire.

Votre réponse
Postez un commentaire