En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En France, les Safer, sociétés chargées de veiller à l'aménagement rural et foncier, disposent d'un droit de préemption lors de la cession d'une exploitation, afin de défendre et protéger l'agriculture familiale.
 

Une société chinoise a racheté 900 hectares de terres à blé et à maïs dans l'Allier, au nez et à la barbe de la Safer qui n'a pu exercer son droit de préemption. Grâce à un montage financier exploitant une faille juridique, la Chine ne se contente plus d'acheter des domaines viticoles.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire