Le groupe a essuyé une perte nette de 1,6 milliard d'euros en 2015.
 

Le constructeur automobile a dégagé un bénéfice d'exploitation en recul de 22% au premier semestre, en raison de nouvelles provisions pour faire face aux coûts en hausse du scandale des moteurs truqués.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire