× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
En trois années d'existence, la start-up a procédé à 3 levées de fonds, dont la dernière, en septembre 2015, a vu la Maif devenir actionnaire principal, en mettant 5 millions d'euros au pot.
 

Créée en 2013 comme un intermédiaire financier pour le paiement de petits services entre particuliers, la fintech est bloquée par le régulateur faute de nouvelle levée de fonds. Son actionnaire majoritaire depuis 2015, la Maif, ne suit pas ses projets d'évolution vers une "néo-banque".

Votre opinion

Postez un commentaire