Mis à jour le
Contrairement à son concurrent Amazon, la Fnac doit respecter une pause dominicale.
 

Le PDG du groupe, Alexandre Bompard, compte écrire au gouvernement pour demander à ce que les commerces de biens culturels aient les mêmes possibilités d’ouverture que les magasins d'ameublement ou de bricolage. Car il subit de plein fouet la concurrence des acteurs en ligne.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • alain01
    alain01     

    Il serait bien plus simple de laisser ouvrir le dimanche les établissements qui le désirent sans oublier les avantages pour les employés. Les jalousies seraient ainsi dissipées.

    Précurseur
    Précurseur      (réponse à alain01)

    Simplicité et liberté ne sont pas Français, on vit dans un pays de collectivisme, de haine des autres mieux nantis, et de paranoïa avec des millions de règles et de contrôles dans tous les sens pour qu'on se ressemble tous le plus possible. De plus c'est bien connu, en France, le 'patron' serait un négrier des temps moderne.

Votre réponse
Postez un commentaire