Michel Sapin et Ségolène Royal ont présenté l'obligation verte le 3 janvier dernier.
 

Pour sa première obligation verte, l'État a emprunté 7 milliards d'euros. Ces émissions correspondent à des titres dedettes qui doivent permettre de financer des investissements en faveur de la transition énergétique. 

Votre opinion

Postez un commentaire