En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
José Manuel Barroso a été recruté par Goldman Sachs en tant que conseiller.
 

Harlem Désir, le secrétaire d’État aux Affaires européennes, a appelé "solennellement" l’ancien dirigeant à renoncer à son poste de conseiller au sein de la banque américaine.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • mirabelle57
    mirabelle57     

    Et nos élites françaises qui fricotent avec la finance mondiale, et nos représentants au parlement européen qui pensent à leur avenir et à ceux de leurs familles ,les ""sans dents"" on s'en fou.

  • beaudolo
    beaudolo     

    Jalou Pépère ou alors il veut se garder cette place pour 2017!

  • wpjo
    wpjo     

    Je ne vois pas de problème : Barroso va travailler pour Goldman Sachs et Mario Dragi l'a quittée pour devenir président de la Banque Centrale Européenne (et y a pris des mesures dans l'intérêt de son ancien employeur comme par exemple, autoriser à nouveau les produits dérivés -- et qui ont apporté 1000 milliards de dollars aux Américains sur le dos des autres pays). Le seul problème que je vois, c'est qu'on appelle l'Europe encore une "démocratie". Faut vite changer cela.

Votre réponse
Postez un commentaire