En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le nouveau véhicule à hydrogène choisi par l'agglomération de Pau est un tram-bus de la firme belge Van Hool. Il est articulé et fait 18 mètres de long avec une capacité de 125·passagers et une autonomie de 300·kilomètres.
 

La capitale du Béarn a commandé huit bus à hydrogène, rejetant uniquement de la vapeur d'eau. Mise en service en 2019 pour la première fois en France sur une ligne régulière, cette technologie de propulsion "zéro émission" offre une autonomie de 300 km.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • corentindurand
    corentindurand     

    Bonjour M.Bergé, merci pour votre article ! J'ai peur qu'il y ait une erreur dans cette phrase: "L’hydrogène et l’oxygène sont, d'une part, transformés en électricité dans une pile à combustible embarquée, et ce en temps réel et par électrolyse." L'électrolyse est justement la réaction inverse, qui produit de l'hydrogène et de l'oxygène à partir d'eau, et qui se fait en utilisant un courant électrique, d'où le nom d'électro-lyse (lyse-séparation; électro - avec de l'électricité).
    Bonne journée !

Votre réponse
Postez un commentaire