× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Les anciens d'Arthur Andersen accusent les nouveaux propriétaires de la marque d'être des "pilleurs de sépulture".
 

L'ex-géant de l'audit, disparu après l'affaire Enron, renaît en France sous la forme d'une start-up et d'une franchise. Ses anciens salariés dénoncent "une sinistre farce".

Votre opinion

Postez un commentaire