Mis à jour le
Le volailler breton Doux réalise désormais 70 % de son chiffre d'affaires à l'export
 

Deux ans après avoir déposé le bilan, le groupe Doux semble tiré d’affaire. Invité de BFM Business ce lundi 22 septembre, Arnaud Marion, le président du directoire, a indiqué que l'entreprise est repassée dans le vert au troisième trimestre.

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Grincheux
    Grincheux     

    Je ne sais pas si à long terme c'est une bonne stratégie pour plusieurs raisons, grosse dépendance du marché du moyen orient, qualité des produits discutables (volaille élevé en batterie).

Votre réponse
Postez un commentaire